Organized by
LogoSchweizerische Gesellschaft für Geschichte
Logo Universität Lausanne
Supported by
Logo Universität Lausanne
Logo Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften
Logo Schweizerischer Nationalfonds
Logo Universität Lausanne
Logo Société Académique Vaudoise
Logo Fondation pour l'Université de Lausanne
Logo Mnémo-Pôle
Logo Fondation Pierre du Bois
Sponsored by
Logo Universitäre Fernstudien
Logo Ville de Lausanne
Logo Canton de Vaud
Logo Schwabe AG

Une diplomatie sportive suisse ? Le cas du retrait des équipes du bloc soviétique des Coupes d’Europe de football masculin (1968-1969)

Août 1968. A la suite des événements qui se déroulent en Tchécoslovaquie – événements qui tendent les rapports est-ouest déjà compliqués en raison du contexte de Guerre froide – le Comité d’urgence de l’Union des Associations Européennes de Football (UEFA) décide de rediriger le tirage au sort - préalablement effectué - du premier tour des Coupes d’Europe de football (Coupe des clubs champions et Coupes des vainqueurs de coupes). Cette mesure doit permettre d’éviter les oppositions entre formations de l’est et de l’ouest du continent. Des arguments sécuritaires sont évoqués, certains matchs risquant d’être suivis de protestations publiques, voire de débordements. Toutefois, la décision n’est pas du goût de toutes les associations du bloc de l’est, invoquant une discrimination politique envers leurs pays. En conséquence, la majorité des associations du bloc soviétique décide - fait unique dans l’histoire des compétitions européennes - de se retirer immédiatement des épreuves de la saison 1968-1969. D’autres associations faisant partie du bloc de l’ouest trouvent également que cette ingérence politique dans les affaires de la fédération est malvenue.

De fait, et alors que le président suisse de l’Union, Gustav Wiederkehr, défend sa position, comment l’Association Suisse de Football (ASF) réagit-elle face à cette situation ? Dans ce « moment chaud » de la guerre froide footballistique, y a-t-il des échanges entre l’Etat et l'ASF? Et si oui, de quel ordre?

Cette recherche mobilise des sources provenant « des archives du football », à savoir de la Fédération Internationale de Football-Association (en particulier la correspondance entre la FIFA et l’Association suisse) et de l’Association suisse de football, croisées avec de la documentation issue des archives de la Confédération helvétique (principalement du Département des Affaires étrangères).

ReferentIn


Tagungsorganisation: Schweizerische Gesellschaft für Geschichte und Historische Institute der Universität Lausanne | Kontakt