Organized by
LogoSchweizerische Gesellschaft für Geschichte
Logo Universität Lausanne
Supported by
Logo Universität Lausanne
Logo Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften
Logo Schweizerischer Nationalfonds
Logo Universität Lausanne
Logo Société Académique Vaudoise
Logo Fondation pour l'Université de Lausanne
Logo Mnémo-Pôle
Logo Fondation Pierre du Bois
Sponsored by
Logo Universitäre Fernstudien
Logo Ville de Lausanne
Logo Canton de Vaud
Logo Schwabe AG

De la sexologie à la médicine sexuelle: la médicalisation de la sexualité et de la sexologie

Au plan de l’histoire des idées, la sexologie a constitué un champ pluridisciplinaire. Des professionnels formés initialement à la médecine et à différentes spécialités médicales, à la psychologie ou à d'autres professions de santé et des chercheurs en sciences sociales se sont réclamés de la sexologie. La sexologie et la thérapie sexuelle ont connu un nouveau développement aux Etats-Unis au début des années soixante avec l’émergence de la problématique de l’orgasme et des thérapies de couple inspirées par Masters & Johnson. Une troisième vague de la sexologie s’est développée à la fin des années 90 avec la mise sur le marché des médicaments sexo-actifs pour les troubles de l’érection. Les premières déclarations des droits sexuels ont été validées en 1996 par l’IPPF et en 1999 par la World Association for Sexual Health.

La médecine sexuelle est apparue, dans sa forme moderne au début des années quatre-vingt et a connu un développement très important au cours des trente dernières années fondées sur des découvertes scientifiques et techniques, l'élaboration de nouveaux instruments d'évaluation et de diagnostic et la mise sur le marché de nouvelles molécules utiles au traitement des troubles sexuels masculins. Les enjeux principaux de la médecine sexuelle se situent désormais du côté de l'homologation des médicaments pour les traitements des troubles sexuels féminins, de l'usage de la testostérone pour les hommes et pour les femmes. Sur le plan de l'organisation sociale, la médecine sexuelle est confrontée à la question de sa reconnaissance académique comme spécialité médicale de plein droit, au développement de la formation post-universitaire et continue des médecins. Sur le plan des contenus, la médecine sexuelle se trouve face à la possibilité d'un développement vers des formes plus médicalisées ou sur des approches plus nuancées prenant en compte les différentes modalités de conseil et de thérapie sexologique pouvant donner lieu à des approches thérapeutiques combinées.

ReferentIn


Tagungsorganisation: Schweizerische Gesellschaft für Geschichte und Historische Institute der Universität Lausanne | Kontakt