Organized by
LogoSchweizerische Gesellschaft für Geschichte
Logo Universität Lausanne
Supported by
Logo Universität Lausanne
Logo Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften
Logo Schweizerischer Nationalfonds
Logo Universität Lausanne
Logo Société Académique Vaudoise
Logo Fondation pour l'Université de Lausanne
Logo Mnémo-Pôle
Logo Fondation Pierre du Bois
Sponsored by
Logo Universitäre Fernstudien
Logo Ville de Lausanne
Logo Canton de Vaud
Logo Schwabe AG

Sexualité et pouvoir dans la seconde partie du XXème siècle en Europe.

Freitag, 10. Juni
11:15 bis 12:45 Uhr
Raum 3068

Ce panel vise à explorer les rapports de pouvoir dans le domaine de la sexualité au niveau des rapports sociaux, des autorités et des discours normatifs pour la seconde partie du XXème siècle en Europe. Il prend comme point de départ la sexualité en tant que catégorie sociale qui fonctionne comme un instrument de pouvoir en organisant l’ordre social autour de normes discursive relatives à «la sexualité». Au-delà de cette compréhension foucaldienne du lien entre sexualité, volonté de savoir et pouvoir, ce panel vise à intégrer conjointement une perspective micro-historique en se concentrant sur les stratégies déployées par les individus qui visent à former, négocier et subvertir ces rapports de pouvoir.

En particulier, il s’agira d’examiner la manière dont les rapports de pouvoir modulent, d’une part, les dynamiques interindividuelles, que ces dernières concernent les rapports sexuels en tant que tels, consentants tarifés ou non-tarifés, ou les rapports entre individus ordinaires et autorités politiques, juridiques et médicales, et, d’autre part, il conviendra d’évaluer le « pouvoir » des discours savants sur la sexualité des individus. Le croisement des facteurs genre, classes sociales et "races", sont autant d’outils d’analyse indispensables pour penser ces rapports de pouvoir et de domination des corps et des esprits. Plusieurs questions de recherche peuvent approcher cette thématique : Quels rapports de pouvoir structurent les relations sexuelles tarifées et non-tarifées et quelles sont les stratégies et les formes de résistance des acteurs et des actrices historiques ? De quelle façon les discours et savoirs scientifiques portant sur la sexualité et sur le contrôle des naissances contribuent à normativiser la sexualité et quelle est leur influence sur les comportements individuels ? Les individus se conforment-ils/elles aux normes et de quelles manières réussissent-ils/elles à les subvertir?

Verantwortung

ReferentInnen

Referate


Tagungsorganisation: Schweizerische Gesellschaft für Geschichte und Historische Institute der Universität Lausanne | Kontakt