Organized by
LogoSchweizerische Gesellschaft für Geschichte
Logo Universität Lausanne
Supported by
Logo Universität Lausanne
Logo Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften
Logo Schweizerischer Nationalfonds
Logo Universität Lausanne
Logo Société Académique Vaudoise
Logo Fondation pour l'Université de Lausanne
Logo Mnémo-Pôle
Logo Fondation Pierre du Bois
Sponsored by
Logo Universitäre Fernstudien
Logo Ville de Lausanne
Logo Canton de Vaud
Logo Schwabe AG

La culture, productrice de sens : de l’impact des imaginaires politiques sur les représentations du Pouvoir

Samstag, 11. Juni
09:15 bis 10:45 Uhr
Raum 3068

Plutôt que comme une simple narration ou visualisation des événements politiques, ce panel propose de concevoir la culture comme une plate-forme critique et réflexive et ainsi d’interroger la notion de « Pouvoir » dans les imaginaires politiques.

Via l’approche culturelle, deux pistes de réflexion peuvent être creusées, celle de la mise en scène et celle de la narrativisation du Pouvoir. La culture doit alors être comprise comme une sphère de production de sens : elle n’est pas un reflet des événements politiques mais elle participe activement à leurs représentations. Non seulement, la culture diffuse, par les médias et par les arts, le Pouvoir mais aussi elle le construit et le complexifie. Les relations entre les pouvoirs effectifs et leurs représentations culturelles seront alors au cœur des interventions de ce panel : Est-ce que l’objet culturel soutient ou s’oppose aux forces politiques dominantes ? Est-ce que les représentations anticipent, s’inspirent ou encore atténuent les manifestations de pouvoir ? Quelles formes peuvent prendre les relations entre pouvoir et représentations ? etc.

Différentes portes permettent d’entrer dans l’analyse de la mise en scène du Pouvoir: questionnement des choix de représentation du pouvoir et de leurs symboliques, interrogation sur la force des formes de propagande, importance de la tradition dans les médias de masse, etc. On constate alors que les mises en scène du Pouvoir et de la répartition des forces en présence peuvent varier et se distancer des faits, politiques ou économiques.

Quant à la narrativisation du Pouvoir, elle interroge l’impact de la mise en scène du Pouvoir sur le public et ses rapports avec les faits auxquels la culture se réfère. La diffusion des actions du Pouvoir, de cette sphère perçue comme inaccessible pour le commun des mortels, peut donner l’impression au lecteur ou au spectateur qu’il participe, qu’il prend part au secret et aux pourparlers des détenteurs du Pouvoir et qu’il a donc un certain pouvoir sur les décisions et les événements mondiaux. Une croyance qui s’avère souvent n’être qu’une illusion.

Ce panel vise ainsi à analyser certaines représentations du Pouvoir et leurs liens avec leur référent. Les intervenants déjà proposés s’intéressent tous deux aux imaginaires politiques de la deuxième moitié du XXe siècle et s’inscrivent dans le courant de la culture de la Guerre Froide. Jan Kreuels s’intéresse aux sommets confrontant les États-Unis à l’Union soviétique, Morgane Bianco aux représentations du Pouvoir dans les aventures de l’espion « OSS 117 ».

Verantwortung

Kommentar

ReferentInnen

Referate


Tagungsorganisation: Schweizerische Gesellschaft für Geschichte und Historische Institute der Universität Lausanne | Kontakt