Organized by
LogoSchweizerische Gesellschaft für Geschichte
Logo Universität Lausanne
Supported by
Logo Universität Lausanne
Logo Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften
Logo Schweizerischer Nationalfonds
Logo Universität Lausanne
Logo Société Académique Vaudoise
Logo Fondation pour l'Université de Lausanne
Logo Mnémo-Pôle
Logo Fondation Pierre du Bois
Sponsored by
Logo Universitäre Fernstudien
Logo Ville de Lausanne
Logo Canton de Vaud
Logo Schwabe AG

Puissance et finance: La question du pouvoir au sein de l’histoire des relations financières internationales

Donnerstag, 9. Juni
15:00 bis 16:30 Uhr
Raum 3128

La puissance économique internationale – à savoir la capacité d’un Etat, d’un groupe d’individus ou d’une organisation d’exercer, par ses moyens économiques, une influence sur d’autres Etats, d’autres individus ou d’autres organisations au-delà des frontières nationales – est d’une importance capitale pour comprendre l’évolution du capitalisme et des relations étrangères tout au long de l’époque contemporaine. Cette problématique a bien évidemment suscité un fort intérêt auprès des académiciens qui ont produit quantité de recherches fructueuses. Quoi qu’il en soit, en dépit de son importance, la notion de puissance économique internationale continue d’être très vague, aussi bien au niveau conceptuel qu’empirique, et ce d’autant plus lorsque l’on se penche sur la façon dont elle est envisagée au sein du champ d’étude des relations financières internationales. Les politologues et les économistes ont tendance à user de notions générales pour l’aborder – tels qu’hégémonie, diplomatie du dollar ou encore soft power – sans toutefois élucider les caractéristiques et l’évolution historiques de ces types de relations de pouvoir.

Aussi ce panel cherche-t-il à apporter un regard neuf sur l’exercice du pouvoir dans les relations financières internationales en faisant dialoguer des historiens issus de divers courants méthodologiques et spécialistes de différentes périodes. Il intégrera à la fois des experts de l’histoire des relations internationales, du droit, des marchés financiers internationaux ou encore des pays au centre de la finance internationale qui s’interrogeront sur une série de questions communes. Quelles relations de pouvoir dissimulent par exemple l’édiction de législations a priori technicistes de droit international ou des pratiques à première vue purement économiques comme l’émission d’emprunts à l’étranger ? Comment comprendre, au cours des vagues d’expansion de la mondialisation financière pendant le XXe siècle, la dialectique au sein des économies de marché entre, d’une part, l’accroissement du pouvoir des acteurs internationaux, comme les multinationales, et, d’autre part, la prépondérance d’une seule puissance – les Etats-Unis – dans les relations internationales ? D’un point de vue méthodologique, on essaiera d’explorer les forces et limites des différentes méthodes pour explorer les relations du pouvoir qui régissent la finance.

Verantwortung

ReferentInnen

Referate


Tagungsorganisation: Schweizerische Gesellschaft für Geschichte und Historische Institute der Universität Lausanne | Kontakt